Ce samedi, Robot Xim 78 et sa Spaciolette à la Médiathèque

Publié le 20/02/2015

La Voix du NordOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

XIM 78, un robot venu d’une autre galaxie s’est perdu. Il est tombé sur la Terre, précisément à Cambrai. Ses circuits sont brouillés, il ne peut plus repartir. Les petits scientifiques vont l’aider à réparer sa machine. Sa « Spaciolette » va-t-elle redémarrer ? Un spectacle interactif plein de magie et de rêve. Rencontre avec Maxime Mende.

 

 

Quel a été votre parcours jusqu’ici ?

Maxime Mende : « J’ai étudié l’art dramatique au conservatoire de Cambrai puis à celui de Lille. J’ai ensuite travaillé dans différentes compagnies à Lille et à Tourcoing, chez Jean-Marc Chotteau. En fait, j’ai touché un peu à tout, même au théâtre d’improvisation avec la ligue de Marcq-en-Barœul. En parallèle, j’ai fait une maîtrise en ingénierie culturelle que j’ai décrochée à Lille III en 2001 ».

En quoi consistera votre spectacle ?

« Il s’inscrit dans la manifestation Février des sciences. C’est un spectacle qui est basé sur des rudiments scientifiques et surtout du bon sens. Il s’agit d’une Spaciolette à roulettes sur laquelle se trouvent bon nombre d’accessoires. J’irai aussi en chercher d’autres dans la médiathèque… ».

Pourquoi avoir nommé votre robot XIM 78 ?

« Cela se veut être une petite blague ! Il s’agit de la fin de mon prénom et de mon année de naissance… ».

En quoi sera-t-il interactif ?

« Le principe est de faire venir des enfants sur scène afin qu’ils m’aident à faire redémarrer la fusée. Tout au long du spectacle, je leur poserai des questions sur les planètes, les formules chimiques afin qu’ils fassent fonctionner leurs méninges. Il y aura aussi du chant, de la danse et de la musique. Je veux surtout qu’il n’y a pas de barrière entre le public et la scène ».

S’agit-il d’un spectacle original ?

« Tout à fait. Il a été conçu spécialement pour l’occasion. J’ai eu l’idée de base puis, mon père, Klaus Mende, m’a aidé dans l’écriture. D’ailleurs, il intervient comme trouble-fête dans le spectacle ».

À la médiathèque d’agglomération de Cambrai, le samedi 21 février à 16 heures. L’entrée est libre et gratuite.